OFFRE DE FORMATION

Prise en compte des principes éthiques dans les pratiques professionnelles médicales


Contexte : L’éthique est aujourd’hui une compétence professionnelle incontournable, un élément déterminant de la qualité et de la légitimité de la décision médicale ainsi que de la pratique du soin. Le rapport Cordier de mai 2003 posait déjà la réflexion éthique comme une démarche clef pour l’avenir de la profession médicale. L’avis N°84 du CCNE (Comité Consultatif National d’Éthique) un an plus tard confortait cette nécessité en reprenant les 4 motifs légitimes de préoccupation que sont les effets de dépersonnalisation liés à la spécialisation, l’effacement de la clinique au profit de la technique, les limites du « tout juridique » et enfin les retombées d’un contingentement des soins. Ces 4 motifs, selon le CCNE, plaident pour une intégration dynamique et volontaire de l’éthique dans les cursus de formation tant continue qu’initiale des soignants.

 

Plébiscitées par la Haute Autorité de Santé en 2019, l’éthique a été clairement inscrite dans les orientations nationales prioritaires du Développement Professionnel Continu par l’arrêté du 31 juillet de la même année. Cette thématique fait l’objet de la fiche de cadrage N°16 « Prise en compte des principes éthiques dans les pratiques professionnelles ».

 

« L’éthique médicale surgit dans les interstices du code de déontologie, pour affronter les dilemmes moraux par un questionnement (…) aussi, et quelque public qu’elle concerne, une formation éthique doit elle comporter (…) une plage de cours centrés sur l’éveil des dispositions au questionnement (…) » (Avis CCNE N°84, p 12)

 

Enjeu : Que les acteurs de soin, tous secteurs et champs confondus, soient en capacité d’inscrire au cœur même de leurs pratiques une dimension réflexive leur permettant d’appréhender de manière autonome et critique la complexité des enjeux des situations dont ils ont ou auront la responsabilité.

La diffusion d’une culture de l’éthique chez les professionnels de santé est un enjeu majeur qui s’inscrit dans une démarche de formation initiale et continue des pratiques du soin.

Proposition d’une action de formation à l’esprit critique et à la réflexion éthique dans le cadre

- de la formation initiale des étudiants en santé de tous niveaux,

- du Développement Professionnel Continu (DPC) constitue une opportunité́ pour permettre aux soignants de donner du sens à leur pratique et appréhender en toute responsabilité les dimensions de l’éthique et de l’autonomie intellectuelle par la mise à jour des modalités de l’esprit critique.

 

Public concerné : les étudiants en santé de tous niveaux ou spécialités et les professionnels de santé quel que soit leur lieu d’exercice et leur ancienneté.